Emi Honda: Wasted – Growing – Space

Installation

12 octobre – 10 novembre, 2007
Rencontre avec l’artiste + concert d’Elfin Saddle (duo pop/indie/folk/expérimental composé d’Emi Honda et de son partenaire Jordan Mckenzie) le samedi 3 novembre à 14h

Description du projet

Dans Wasted – Growing – Space, Emi Honda crée des environnements immersifs constitués d’objets trouvés, d’êtres vivants (des plantes que Honda a elle-même fait pousser à partir de semences) et d’autres objets/êtres saisis en cours de transformation d’un état à un autre. Dans l’exposition qu’elle présente dans les deux salles principales de Skol, c’est la vie et ses processus de régénération que Honda cherche à faire naître au milieu d’espaces urbains moribonds et de leurs débris. Des immeubles en ruine et d’autres paysages urbains semblent laissés à eux-mêmes et à leur décrépitude. Purement négligés, ces paysages renferment bien peu de choses. Honda est troublée par le fait qu’aucune décomposition réelle n’arrive à se produire parmi les détritus de magasins démodés ou de logements abandonnés. Dans ces lieux réduits à des fragments de briques, de béton et à des amas de poussière – en attendant de renaître en condominiums –, ce qui est mort ne peut que devenir plus mort.

Avec son installation, Honda cherche à corriger ces erreurs accumulées en réintroduisant la vie à l’intérieur des décombres urbains. Pour ce faire, elle combine des sculptures fantastiques inspirées de cette forme de vie hautement polyvalente que sont les moisissures (dont un type en particulier qui se nourrit des micro-organismes présents dans la matière végétale en décomposition et se déplace d’un endroit à l’autre afin de trouver les conditions de croissance idéales), avec divers rebuts inanimés, ramassés un peu partout à travers Montréal. Les sculptures sont également faites d’objets trouvés dont Honda détourne la fonction initiale, du bric-à-brac glané dans les ventes de garage et d’autres merveilles abandonnées au bord des trottoirs. Ainsi, les extraordinaires créatures sculpturales de Honda, faites de formes de vie hautement adaptables, sont symboliquement combinées à des déchets urbains dans le but d’encourager, par association, ces objets moribonds à se réinsérer dans le processus de régénération en revenant littéralement à la vie grâce à la pourriture.

Désirant créer des occasions pour les artistes de travailler ensemble, Skol a invité certains membres du comité de programmation 2007-2008 à jouer un rôle actif dans le processus de production des expositions. Ainsi, en raison de leur intérêt commun pour la vie des objets, l’artiste Tricia Middleton s’est jointe ici à Emi Honda.

Clés

1. Elfin Saddle (sur MySpace)