Christophe Jivraj: ‘1,5-1,5’


Photographies par Christophe Jivraj

Exposition

19 février – 3 avril, 2010
Vernissage le vendredi 19 février, 17h-21h
Rencontre avec l’artiste le mercredi 3 mars à 17h30

Description du projet

Skol est fier de présenter sept récents portraits photographiques, un portrait plus ancien et deux vidéos de l’artiste canadien Christophe Jivraj réalisés avec un groupe d’adultes physiquement handicapés mais cognitivement lucides. L’artiste propose la continuité d’une démarche artistique participative en évolution depuis cinq ans, qui recourt à une utilisation conventionnelle de la photographie au service d’un processus d’individuation et de formation de l’identité. Le nouveau corpus, plus audacieux, représente les sujets tantôt nus, tantôt habillés de façon provocante, dans l’intimité de leur chambre. Complexifiée par la vulnérabilité marquée des participants au corps atypique qui s’exposent au regard du photographe et à celui du spectateur inconnu, l’image sera accompagnée d’une vidéo qui présentera des éléments d’entrevues de contextualisation, incluant le point de vue des participants quant à leur identité, leur corps et leur sexualité.  Les nombres correspondent à une forme de communication non-verbale utilisée par plusieurs des sujets inclus dans le projet. Comme leur vocabulaire est limité, il n’existe pas de mots pour beauté, sexe, sexualité, nudité, nu. Le mot que les sujets aimaient et qu’ils ont choisi pour le titre est le mot «corps» qui s’écrit «1,5 – 1,5». L’exposition est accompagnée d’un texte de Pablo Rodriguez dont voici un extrait.

«D’une part, 1,5–1,5 fait connaître le désir de ses modèles de se voir et d’être vus sexuellement par les autres. D’autre part cependant, l’œuvre montre une relation précise dans laquelle Jivraj est en dialogue avec ses modèles. C’est ici, dans cette relation, que le projet de Jivraj peut sembler le plus problématique. C’est également ici qu’il s’avère le plus productif.»

Skol sera ouvert le samedi 27 février de 19h à 3h du matin, dans le cadre de la Nuit Blanche à Montréal.

Clés

1. La compilation vidéo de Donigan Cumming intitulée Controlled Disturbance et son essai photographique Pretty Ribbons.

2. Diane Arbus –  tout son travail mais particulièrement la série Untitled.

3. Shelby Lee Adams – Sa série Appalachia et le documentaire de Jennifer Baichwal’s The True Meaning of Pictures.