Edith Brunette: Faut-il se couper la langue?

Mots, débats et vidéos

11 janvier – 9 février, 2013
Vernissage le 11 janvier, 17h30
Conversation publique le 8 février à 18h

Description du projet

Dans le documentaire Faut-il se couper l’oreille? (Jacques Giraldeau, 1970), il y avait des artistes, un architecte, un designer, une femme qui ne parlait pas, beaucoup de cigarettes. Des références marxistes, des discours radicaux. Autour de Faut-il se couper l’oreille?, il y avait l’effervescence politique des années 68 : les élans nationalistes, le débat linguistique, la désobéissance érigée en principe. Les artistes s’invitaient partout, parlaient fort, s’organisaient, occupaient et se préoccupaient.

À Skol, en 2013, il y aura des artistes, des femmes qui parlent, des hommes aussi, du thé sans doute. Des références à un printemps érable dont les feuilles ne sont pas toutes encore tombées… Des discours radicaux? Autour de Faut-il se couper la langue?, il y aura la ouate d’un milieu de l’art institutionnalisé : le sentiment des luttes accomplies, la promesse des carrières possibles, et le formatage garant de toutes les bourses. Il y aura des artistes que leurs mots trahissent, mais, surtout, qui poseront cette question : comment nos discours définissent-ils notre rapport au politique – la manière dont nous nous engageons… ou demeurons en retrait.

En galerie il y aura un parcours : débutant avec les documents de recherches menées par Edith Brunette lors d’une résidence au centre d’artistes La Chambre Blanche, continuant avec le documentaire de Giraldeau et finissant par des discussions avec les artistes Sophie Castonguay, Michelle Lacombe, Clément de Gaulejac, Hugo Nadeau, Mathieu Jacques, Steve Giasson et Andrée-Anne Dupuis-Bourret – à surprendre sur le vif en galerie ou à voir en vidéo. Au terme de recherches collectives, le 8 février, ces mêmes artistes participeront à une discussion publique dans l’espace de la galerie – histoire de voir si, oui ou non, ils se sont laissé couper la langue…

Documentation vidéo de la soirée du 8 février, par 99% Média: www.99media.org

Pistes de réflexions proposées par l’artiste

1. Faut-il se couper l’oreille? Documentaire de Jacques Giraldeau (ONF, 1970). En ligne: www.onf.ca/film/faut_il_se_couper_loreille

2. Actions that Speak, edité par Michèle Thériault, avec les textes de Michèle Thériault, Sean Mills, Felicity Tayler, and Jean-Philippe Warren. Montréal, Leonard & Bina Ellen Gallery, 2012.

3. « Their strength doesn’t reside in their organization, but in their capacity for disorganization. » Richard Cloward and Frances Piven, Poor People’s Movements.

4. « When asked if she considers herself an activist artist, the young woman immediately said no, outright: ‘I would have liked to be, but no.’ ”