Nuit Blanche à Montréal: C’est le karaoké qui a tué le country


Performance et installation interactive

1er mars 2014, 22 h

Description du projet
Les artistes interdisciplinaires Antonia Hernández, Florence S. Larose et Myriam Jacob-Allard proposent d’occuper l’espace galerie de Skol, le temps d’une soirée, avec l’installation performative expérimentale C’est le karaoké qui a tué le country. Elles présenteront des projections artisanales dans un décor inspiré de la culture country western québécoise. Un peu à la manière de l’émission Pour l’amour du country, le public sera invité à interpréter des chansons issues de répertoires oubliés.

Dans la petite salle, l’artiste présente les vidéos  Soldat Lebrun : devenir le héros (3 min 50 secs ), et  Soldat Lebrun : être le héros (6 min 30 secs), dans  lesquelles elle incarne des personnages populaires masculins de la culture country-western québécoise des années 1940 à 1970.

442