Devora Neumark: Eating chicken bones and other unlikely signs of love

Exposition

Octobre 2006
Vernissage le dimanche 8 octobre, 14h

Description du projet

Eating chicken bones and other unlikely signs of love est une invitation à un repas et à un dialogue portant sur les notions de pénurie/abondance et de honte/dignité. Cette proposition constitue un élément performatif du projet Home Beautiful, un parcours collaboratif qui inclut un projet de cohabitation écologique à Ville Émard (sud-ouest de Montréal). Co-dirigé par Lisa Ndejuru, ce projet interdisciplinaire s’inscrit dans la programmation 2006-2007 Faire comme si tout allait bien pour souligner le 20e anniversaire de Skol.

“Pendant les deux dernières semaines, j’ai encore vécu l’étrangeté du chevauchement entre l’art et la vie. La présentation de l’œuvre Eating chicken bones and other unlikely signs of love, prévue pour dimanche après-midi, s’est déplacée vers un espace inattendu, intégré et intime sous l’effet d’une hospitalisation d’urgence. Les notions de honte/dignité, d’abondance/pénurie se sont manifestées, de dialogue en dialogue, avec ceux et celles qui sont restés à mon chevet, révélant au passage de multiples et surprenants témoignages d’amour (unlikely signs of love). Je m’excuse de ne pouvoir vous recevoir ce dimanche chez moi comme prévu. Je continue toutefois d’explorer les différentes façons de vivre cette expérience et compte partager avec vous les résultats de cette expérimentation qui suggère une connection entre l’état émotif et les symptômes physiques ainsi que celle entre le symbolique et le réel.”

– Devora Neumark