Performance de Francys Chenier

Dans le cadre de l’exposition de groupe Regards situés

Description du projet

Assemblant devant nous des récits, des matériaux et des objets, Francys Chenier crée un espace contemplatif et compose avec notre imaginaire du paysage. Écho au fleuve, au printemps qui devient été, écho à cette lumière qui s’étire, à ces ciels qui se présentent à nous. Souvenirs de ces éclats dans nos yeux. La place du geste et du corps dans « le temps du paysage »*.

Avec des textes de :

*Hélène Dorion (En audio), Le temps du paysage, Umbertide – Ombrie Druide, 2016.

Marie UguayPoèmes – Poèmes en prose, Boréal, 2005. Je n’ai qu’une seule sauvagerie (p. 173)

Hélène DorionL’étreinte des vents, PUM, 2009. Les abeilles de l’invisible (p. 41)