Jean-François Prost : Chantier

 

Multidisciplinaire

Un projet de Jean-François Prost, diffusé par Skol

18 août 2022 — octobre 2023

Lancement : 18 août de 17h30 à 21h00
En cas de pluie : reporté au vendredi 19 août à 17h30

Lieu : sur le terrain vague du 6919 rue Marconi

Inauguration :
  • de l’espace d’affichage
  • de la première intervention de Martín Rodríguez
  • lancement de l’appel à la participation ouvert à toutes et tous.
Artistes participant.e.s confirmé.e.s durant l’année :
¡A MANO! et Martin Dufrasne

 

À la fois artistique, politique et social, Chantier est un projet de conception et d’aménagement d’un grand espace d’affichage sur le terrain vague du 6919 rue Marconi. Durant plus d’un an, cette structure proposée servira à la réalisation d’une série d’interventions collaboratives, artistiques et citoyennes.

Les activités qui auront lieu au cours de l’année :

  • Interventions d’artistes ; 
  • Créations sonores et textuelles ; 
  • Actions de nature spontanée.

Plus d’informations à venir !


Le 6919 Marconi, point de départ du projet Chantier, se trouve dans une zone urbaine hybride (résidentielle, industrielle et commerciale) longeant une voie ferrée. Depuis plusieurs années, Prost a amorcé sur ce lot de 1 800 pi2, individuellement et collectivement, différentes formes d’occupation telles que des ateliers, des projections, des lancements et du camping urbain. Aujourd’hui, de nombreux citadins sont interpelés et attirés par ce terrain comme espace-temps d’arrêt, de ralentissement et de spontanéité dans une ère d’accélération et de contrôle accentué.

Contrairement aux espaces divertis-animés, surprogrammés et codifiés qu’on connaît de nos jours, le terrain vague reste ouvert à l’imaginaire (sans dicter notre manière de nous comporter, d’agir, de bouger ou de nous déplacer). Il permet, selon l’expression du théoricien Benjamin Delmotte « des multiples commencements sans fin ».

Pour le projet Chantier, Jean-François Prost amorcera une intervention offrant un support sur lequel d’autres individus pourront agir et contribuer à définir son caractère et sa spécificité en transformation. Ce processus de participation et de (co)architecture suggère une éventuelle négociation du territoire, vitale pour une démocratie. Comme le disait simplement l’urbaniste Jane Jacobs : «Les villes sont aptes à fournir quelque chose pour tout le monde uniquement quand et pourquoi elles sont créées par tout le monde». 

Les actions proposées exploreront le thème de la mixité urbaine disparue, existante et prospective et le caractère vague du lieu et inachevé du chantier en tant que vecteur de co-définition de la ville. 

C’est dans cet esprit que s’élabore le projet Chantier. D’autres nouvelles suivront prochainement à propos des actions prévues.

 

Consultante audio : Nathalie LeBlanc 

Crédit photo : Jean-François Prost, 2022.